4.5 - Chantiers nature

Expériences : démarches pédagogiques

mise à jour: 24/01/2013

 

L’idée paraît simple : proposer à des personnes en situation de handicap des activités au contact avec la nature et ainsi obtenir du soutien pour certains travaux d’entretien d’un site. Chacun en sort gagnant. Mais l’organisation n’est pas si évidente, à moins de travailler en bonne collaboration avec des encadrants et de s’y prendre très en avance.

Dans la plupart des cas, l’échange se fera avec des personnes en situation de handicap mental qui sont en relation avec un centre d’accueil. Ces structures sont tout à fait preneuses de sorties qui permettent de faire de nouvelles choses, d’être dehors, d’apprendre à collaborer pour une tâche, mais aussi de se sentir valorisé.

De son côté, le gestionnaire obtient de l’aide pour des travaux qui nécessitent de la main d’oeuvre et peut faire connaître son espace et la nature en général à un public qui en est souvent coupé. La condition sine qua non est de bien cadrer en amont avec les encadrants, qui connaissent bien les compétences de leurs patients, quelles tâches peuvent être proposées ou non. Il faudra impérativement que des encadrants soient présents au moment du chantier pour gérer le groupe et prévenir des dangers que le gestionnaire ne peut anticiper s’il ne connaît pas bien les personnes.

Ces chantiers, bien cadrés, peuvent se dérouler sur quelques jours ponctuellement ou bien sur le long terme avec des groupes récurrents. Une fois gagnée la confiance mutuelle, c’est un grand bénéfice pour chacun.

 

Table des matières